La Science du mouvement

Les recherches de Dr. Breithecker établissent que les espaces de bureau et d’apprentissage devraient être conçus pour encourager le mouvement naturel du corps et les changements fréquents de position.

La durée quotidienne vécue en position assise s’est augmenté énormément par rapport à ce qui est sain pour le corps humain.

Un effet de cette sédentarité est que les muscles ne sont pas appelés à faire leurs contractions continuelles pendant la journée. La cœur n’est pas la seule organe responsable pour la circulation sanguine: les contractions musculaires spontanées et régulières du corps en entier sont responsables pour fournir au cerveau l’oxygène, les protéines et les hormones requises pendant les périodes de concentration.

dr-breithecker-kinesiologuePour combler ces besoins d’approvisionnement, le cerveau fait appel aux muscles à bouger, et ceci d’une façon inconsciente. Les meubles et les environnements rigides n’encouragent pas ce mouvement auto-organisé.

Alors, comme nous avons tous vu…l’élève qui se bascule sur sa chaise. Cet élève cherche, d’une façon inconsciente, à fournir les besoins requis par son cerveau à faire son travail.
Une étude démontre que « les activités physiques intuitives et spontanées comme le gigotement, la position debout ou la marche sont basés sur les besoins de ravitaillement et font partie de l’évolution. Ces activités élémentaires ont un grand impact sur les fonctions saines du corps. » (Owen et al. 2010)

Si cette liberté de mouvement complexe et spontané est nécessaire pour tous les âges, il est primordial que les enfants et les adolescents l’aient pendant leur quotidien à travers leurs années de croissance.

Dr. Breithecker explique en plus que cette qualité du mouvement spontané ne peut être comblé par de l’activité physique en dehors des heures de travail ou de l’école.

Il faut alors penser à réduire la quantité des heures assises ainsi qu’à trouver des moyens pour augmenter la qualité de siège quand il faut prendre la position assise.

Le mouvement spontané stimule et permet d’avoir de meilleures notes

Les enfants qui remuent apprennent plus rapidement par rapport à ceux qui ne bougent pas. Remuer pourrait être un résultat de l’acquisition des connaissances car les élèves remuent plus quand une tâche nécessite la conservation et le traitement de l’information plutôt que sa simple rétention. (Welk, 2010)

Les études démontrent que les élèves avec stimulation sensomotrice à l’école obtiennent sensiblement de meilleures notes aux examens.

Dr Dieter Breithecker est un scientifique allemand, expert de la santé et du mouvement. Il dirige
l’Institut fédéral allemand pour le développement du mouvement et de la posture en Allemagne
et est membre de l’« Ergonomics for Children & Educational Environment » (ECEE), un comité technique de l’International Ergonomics Association. Entre 1994 et 1999, il a travaillé en tant que directeur d’un centre ambulatoire de réadaptation spécialisé dans les syndromes orthopédiques et traumatologiques.

En 2014 et en 2016, Aquest Design a invité Dr. Breithecker de venir présenter son cours « Bodies in Motion, Brains in Motion », un cours inspirant sur le sujet, accrédité par AIA. Nous offrons ce cours gratuitement aux architectes et designers ainsi qu’à nos clients intéressés. S’il vous sera d’intérêt d’assister à un de ces cours vers le moi de mai 2017, veuillez nous exprimer votre intérêt en envoyant un courriel à info@aquestdesign.ca.